logo

POUR LE PLAISIR d'essayer, de toucher, d'avoir le choix, d'être conseillé par un expert, opticien et visagiste.

Nous vous offrons une séance d'essayage personnalisée.

Parcourez notre site et SÉLECTIONNEZ les montures que vous désirez essayer.

Ensuite, REMPLISSEZ le formulaire de réservation.
Nous vous contacterons pour fixer le moment qui vous convient le mieux pour une expérience unique en boutique.

logo

La NO, cette inflammation du nerf optique

Turcot Olivier  Santé   La NO, cette inflammation du nerf optique

La NO, cette inflammation du nerf optique

Certaines maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques (SEP) peuvent avoir des conséquences sur la qualité de la vue. Dans le cas de la névrite optique (NO) c’est le nerf optique qui est altéré et les symptômes deviennent rapidement assez gênants : vue floue ou même baisse importante de la vue accompagnée ou non de douleurs pendant une durée déterminée allant de plusieurs jours à quelques mois. Cette perte de vision est le résultat d’une inflammation du nerf optique découlant de l’attaque par le système immunitaire des cellules de la myéline qui gaine et protège celui-ci.

Nevrite optique

 

D’autres désordres physiologiques peuvent être à la source d’une NO :

  • dans le diabète elle serait causée par la diminution du flux sanguin irriguant le nerf optique ;
  • des infections bactériennes, notamment la maladie de Lyme, la tuberculose, la toxoplasmose ou la syphilis peuvent provoquer des atteintes du nerf optique se soldant par une NO ;
  • des infections virales comme le VIH, l’hépatite B et le zona peut provoquer la NO ;
  • une NO peut aussi se déclarer lors d’une méningite bactérienne, d’une encéphalite, d’une sinusite, des oreillons, de la rougeole, etc. et ceci plus particulièrement chez les enfants ;
  • parmi les facteurs déclenchants on compte par ailleurs la prise de certains médicaments et antibiotiques ; une toxémie par le plomb, l’alcool méthylique, la quinine ou l’arsenic ; ou les effets secondaires d’une radiothérapie de la tête.

 

La NO peut toucher des personnes de tout âge, mais elle affecte généralement de jeunes adultes de 18 à 45 ans et concerne deux fois plus de femmes que d’hommes ; on la rencontre essentiellement chez les populations à la peau claire.
Les principaux symptômes pouvant faire penser à une névrite optique sont :

  • une baisse de la vue aigüe pouvant aller jusqu’à 90%
  • une diminution de la sensibilité aux contrastes ;
  • une altération de la perception des couleurs ;
  • des douleurs dans le fond de l’œil ;
  • des taches lumineuses ;
  • un rétrécissement de la vision périphérique.

 

L’inflammation du nerf optique peut être traitée, mais une prise en charge médicale et / ou ophtalmique s’impose dès les premiers symptômes.