logo

POUR LE PLAISIR d'essayer, de toucher, d'avoir le choix, d'être conseillé par un expert, opticien et visagiste.

Nous vous offrons une séance d'essayage personnalisée.

Parcourez notre site et SÉLECTIONNEZ les montures que vous désirez essayer.

Ensuite, REMPLISSEZ le formulaire de réservation.
Nous vous contacterons pour fixer le moment qui vous convient le mieux pour une expérience unique en boutique.

logo

Pinguécula – Comment éviter un été qui pique ?

Turcot Olivier  Santé   Pinguécula – Comment éviter un été qui pique ?

Pinguécula – Comment éviter un été qui pique ?

Article sur la pinguécula

Non, la pinguécula n’est pas une plante exotique ni un insecte, mais attention car elle peut piquer !
La pinguécula est une petite excroissance jaunâtre qui apparaît sur la conjonctive – la couche transparente qui recouvre le blanc de l’œil. Elle se forme habituellement dans le coin interne de l’œil, côté narine. Cette petite excroissance est sans danger et ne cause habituellement ni inconfort ni troubles de la vue. Aucun traitement n’est donc requis. Cependant, si un phénomène inflammatoire se déclare, on risque de ressentir un inconfort (sensation de grain de sable), un picotement, voire même une sensation de brûlure.

Les causes d’apparition de la pinguécula ne sont pas formellement établies mais on a constaté que les rayons UV, la poussière, les allergènes ou le sable favorisaient son développement. D’ailleurs, ça n’est pas par hasard qu’on surnomme cette condition « surfer’s eye » ou « farmer’s eye ». En effet, on a observé qu’un contact prolongé avec la mer, le soleil et le vent pouvait entraîner une irritation oculaire persistante qui favorise l’apparition de la pinguécula chez les surfeurs, tout autant que la poussière, les spores ou le pollen chez les agriculteurs.

Les personnes âgées, celles qui vivent dans une région équatoriale et les hommes de tout âge sont les plus à risque de développer une pinguécula. Il est convenu que certains métiers traditionnellement masculins présentent en effet une exposition quotidienne à des sources d’irritation oculaire favorisant l’éclosion d’une pinguécula : la soudure, la construction et divers métiers de plein air qui exposent les yeux à des surfaces qui réfléchissent les ultra-violets comme l’eau, le sable, le béton ou la neige.

Prévention

Quelques gestes préventifs permettent de prévenir ce désagrément :
évitez la sécheresse oculaire : des larmes artificielles favorisent une bonne hydratation ;
protégez vos yeux des rayons UV : choisissez des verres solaires anti-UV de bonne qualité ;
protégez vos yeux du vent, de la poussière, de la pollution, de la saleté, des allergènes, des produits chimiques…
maintenez un bon taux d’humidité dans votre logement ; au besoin utilisez un humidificateur ;
maintenez votre logement libre de saletés et de poussière ; un purificateur d’air peut vous venir en aide.