logo

POUR LE PLAISIR d'essayer, de toucher, d'avoir le choix, d'être conseillé par un expert, opticien et visagiste.

Nous vous offrons une séance d'essayage personnalisée.

Parcourez notre site et SÉLECTIONNEZ les montures que vous désirez essayer.

Ensuite, REMPLISSEZ le formulaire de réservation.
Nous vous contacterons pour fixer le moment qui vous convient le mieux pour une expérience unique en boutique.

logo

Myopes de plus en plus jeunes

Turcot Olivier  Santé   Myopes de plus en plus jeunes

Myopes de plus en plus jeunes

La myopie se caractérise par une vision floue de loin, mais nette de près. Il y a 20 ans, elle apparaissait chez les enfants entre 12 et 14 ans, maintenant, elle se manifeste dès 8-9 ans. Selon de récentes statistiques, un jeune sur deux serait myope en Europe. En Asie, huit lycéens sur dix le sont. Et en Amérique du Nord, le taux de myope aurait doublé ces vingt dernières années chez les 12 à 50 ans selon l’Ordre des optométristes du Québec.

L’hérédité n’est plus le facteur majeur

Il faut savoir que l’hérédité est un facteur important. Avoir des personnes atteintes de myopie dans sa famille augmente donc nos chances d’en souffrir nous aussi. Néanmoins, le trouble a pris plus de proportions ces dernières années. Il est désormais considéré comme un problème de santé publique, car il affecte grandement le quotidien des personnes qui en souffrent et peut, dans de rares cas, progresser vers la cécité. L’évolution de l’anomalie serait en réponse au mode de vie des enfants qui est désormais plus orienté vers les écrans que sur les activités extérieures. En effet, les études ont prouvé que la faible exposition à la lumière naturelle participe à l’apparition du trouble chez l’enfant. Par ailleurs, les enfants myopes seraient très peu exposés à la lumière extérieure.

Le jeu à l’extérieur réduit le risque de myopie

Physiologiquement, la myopie est expliquée par l’allongement de la distance cornée-rétine. Ce qui explique que l’œil myope ne peut faire la mise au point par rapport à la distance. Cette distance cornée-rétine appelée, longueur axiale est de 22-24mm pour un œil normal, mais celui d’une personne atteinte de myopie peut atteindre 30 mm. Le neurotransmetteur contrôlant la croissance de l’œil serait stimulé par la lumière naturelle, une sortie extérieure d’au moins 2h par jour est donc recommandée. Ces heures diminueraient fortement le risque d’apparition de la myopie et le développement de différentes autres maladies de la vue. En effet, en jouant dehors, l’enfant s’habitue à voir de loin ce qui est bénéfique et pourrait aussi l’être même s’il est déjà atteint de myopie. En 2015, un programme de 40 min d’activités extérieures aurait diminué de 23 % les risques de myopie dans les écoles primaires à Guangdong, une ville près de Hongkong.

Profitez donc des jeux d’hiver pour faire sortir vos petits amours. Bonhomme de neige, bataille de neige ou ange… Nous ne manquons pas d’options chez nous. Par contre, n’oubliez pas de protéger leurs yeux. En plus, le port de lunettes de soleil ne diminue en rien les bienfaits de la lumière naturelle.